Communiqué de presse « Le Fongecif devient Transitions Pro »

Lyon, le 23 octobre 2019 – Avec la loi du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel, le Fongecif devient Transitions Pro au 1er janvier 2020. La mise en place de ce nouvel organisme paritaire est en cours en Auvergne Rhône-Alpes avec la première réunion du conseil d’administration préfigurateur, et l’élection de sa Présidence ce mercredi 23 octobre 2019.

Transitions Pro, acteur référent des transitions professionnelles

Transitions Pro Auvergne Rhône-Alpes est un organisme paritaire et garant de l’équité pour les bénéficiaires sollicitant son intervention, et qui agit en faveur du développement des compétences, des transitions professionnelles et in fine en faveur de l’emploi dans la région en toute transparence. Il est intégré au réseau des Transitions Pro présents dans chaque région, en France métropolitaine et Outremer, et coordonnés par Certif Pro, l’association nationale pour la certification paritaire interprofessionnelle et l’évolution professionnelle. Transitions Pro a une forte expertise du métier puisque derrière ce nouvel acteur, il y a celles et ceux qui œuvrent sous l’égide du Fongecif depuis 35 ans au service des bénéficiaires et des compétences sur le territoire. Son autre spécificité est son ancrage et son rayonnement territorial dans toute la région.

Les missions de Transitions Pro

A ce jour le législateur a choisi de confier plusieurs missions phares à Transitions Pro. La première consiste à identifier les besoins en matière d’emploi et de compétences dans la région, la seconde à faciliter la réalisation effective de la transition professionnelle des salariés. Enfin, Transitions Pro aura aussi pour mission, et non des moindres, de sélectionner et valider les projets de Transitions Professionnelles menant à des emplois pérennes, parfaitement intégrés à la réalité socio-économique du territoire. Cela passe par la gestion de deux dispositifs : le CPF Projet de Transition Professionnelle et le dispositif « démissionnaire ».

Le CPF Projet de Transition Professionnelle

Le CPF Projet de Transition Professionnelle permet à tout salarié, au cours de sa vie professionnelle, de suivre à son initiative, une formation en vue de changer de métier ou de profession. Le salarié doit constituer un dossier de financement qui est étudié par une Commission Paritaire Interprofessionnelle Régionale. Le projet présenté doit répondre aux trois critères prévus par la loi, notamment en termes de perspectives d’emplois dans la région à l’issue de la formation financée.
Ce dispositif, mis en place il y a six mois déjà, a connu un fort engouement. Au total, ce sont 3074 demandes de financement qui ont été examinées et 1671 acceptées, avec un mois de juillet particulièrement significatif puisque 1746 demandes de financement ont été examinées.

Le dispositif « démissionnaire »

Le dispositif « démissionnaire » est au cœur de l’actualité puisqu’il s’agit d’un projet phare du gouvernement qui entre en vigueur au 1er novembre 2019. Ce nouveau dispositif ouvre un droit aux allocations chômages pour le salarié démissionnaire qui a un projet de reconversion professionnelle ou de création d’entreprise sérieux et fiable.

La gouvernance et les ambitions de Transitions Pro

C’est Maurice Croppi, représentant du MEDEF qui assurera la présidence de Transitions Pro Auvergne Rhône-Alpes et Claude Bost, représentant de la CFDT, qui prendra sa vice-présidence à compter du 1er janvier 2020. Cette nouvelle gouvernance affiche d’ores et déjà une ambition forte, celle d’être un acteur clé de la mutation du marché du travail dans la région.

Comment ?

  • En permettant aux salariés d’accéder à de nouvelles connaissances, compétences via la formation professionnelle
  • En développant des relations partenariales ouvertes et constructives avec les autres acteurs de l’emploi dans la région
  • En misant sur l’innovation
  • En installant un nouveau paritarisme ouvert sur son environnement